Sports Football

Alouettes de Montréal

L’année de l’éclosion pour l’Hubertin Kristian Matte 0

Par Carl Gourgue-Perreault

Kristian Matte (#51), 1er choix des Alouettes au repêchage de 2010, a pris part à 11 parties la saison dernière et entend plus que jamais faire sa place cette saison.

Photo : TC Media- Archives

Kristian Matte (#51), 1er choix des Alouettes au repêchage de 2010, a pris part à 11 parties la saison dernière et entend plus que jamais faire sa place cette saison.

SAINT-HUBERT - 

Toujours à la recherche d’un poste à temps plein au sein de la ligne offensive des Alouettes de Montréal, le garde Kristian Matte, originaire de Saint-Hubert, pourrait enfin s’imposer avec le départ à la retraite de Scott Flory et la blessure au genou de son rival québécois Pascal Baillargeon, dont la saison a abruptement pris fin la semaine dernière.

Le 1er choix des Alouettes au repêchage de 2010 a pris part à 11 parties la saison dernière et entend plus que jamais faire sa place cette saison.

«Pour moi, c’est pareil chaque année. Je veux toujours être le meilleur joueur possible. Peu importe qui est là, que ce soit un partant ou un réserviste, je veux être à mon meilleur. J’ai toujours évalué mon jeu de cette façon et présentement, je constate que je m’améliore. Je pense être prêt pour la prochaine étape. J’envisage de jouer tous les matchs, y compris les éliminatoires», dit le garde de 6’04’’ et 296 lb.

Selon lui, sa polyvalence pourrait l’aider à atteindre son objectif de voir plus de terrain en 2014.

«Il y a deux semaines, j’ai fait plusieurs répétitions au poste de centre, en raison de la blessure à Luc Brodeur-Jourdain, en plus de jouer à la position de garde, ajoute le #51, qui reconnaît que ce poste est exigeant. Il faut toujours être concentré, car c’est le centre qui appelle les jeux. Mentalement, c’est plus ardu que la position de garde, mais rendu au niveau où nous jouons, je pense qu’il est important d’être versatile et d’être capable de tout faire. Ça fait déjà un petit bout de temps que je joue à plusieurs positions, alors l’adaptation n’est pas si pire!»

L’après Anthony Calvillo

Malgré l’arrivée d’un nouvel entraîneur-chef en Tom Higgins et le début de l’ère post-Anthony Calvillo, Matte n’a pas l’impression que le système de jeu offensif changera tant que ça chez les Alouettes.

«C’est un peu différent avec Troy Smith [nouveau quart-arrière]. Calvillo et lui sont deux quarts différents, mais jusqu’à présent, nos entraîneurs essaient de simplifier les jeux. J’ai hâte de voir comment Troy se comportera cette année, maintenant qu’il a les rênes de l’équipe. Jusqu’ici, il s’adapte très bien et je m’attends à ce qu’on ait une attaque explosive», estime l’ancien des Rebelles de Saint-Hubert, qui avoue que la mobilité de Troy Smith fera changement de ce qu’on était habitué de voir avec l’ancien #13.

«Des fois, ça peut sembler plus difficile quand on ne sait pas ce qui passe en arrière de nous. Cependant, même si on sait que Troy peut courir, on sait aussi qu’il ne courra pas pour rien.»

Le retour de la coupe Grey à Montréal?

Questionné sur l’approche de Tom Higgins, Kristian Matte a indiqué que le nouveau pilote des Moineaux lui rappelait un certain Marc Trestman. Si tel est le cas, les partisans du club montréalais pourront peut-être rêver d’une conquête de la coupe Grey dès cette année.

 

Commentaires des lecteurs »

En ajoutant un commentaire sur le site, vous acceptez nos termes et conditions et nos nétiquettes.